Soyez réalistes : demandez l'impossible

Articles récents

Vendeurs modélisme français

 Cela fait un bon moment que je voulais faire un peu le tour des vendeurs en modélisme en France. Au delà des tarifs pratiqués, je note surtout le relationnel que j’ai pu avoir avec eux, notamment au travers de l’association Funkytech.fr. Je pense que certains pensent que nous ne savons ps les tarifs qui sont pratiqués avec les producteurs et distributeurs asiatiques. Par exemple, quand on demande à certain comment ils justifient que le Naza-M v2 soit 50 à 100 euros plus chers qu’ailleurs, ils osent nous dire qu’ils ne se font aucunes marges… mauvaise foi!

http://www.patrickmodelisme.com/
04 91 42 26 06
courriel : ventes@patrickmodelisme.com
Vraiment super relationnel, je recommande même si on a pas de réductions, en plus, en terme de logistique, la livraison a mis 2 jours!!!

 

 http://www.ladroneshop.com
09 53 52 47 63
courriel : info@ladroneshop.com
Très bon relationnel, sympa, compétent, en plus, on a 5% de réduction.

 

http://store.drone-rc.com/
courriel : product@drone-rc.com
Les tarifs sont peu être attractifs, et encore, mais nous sommes tombés sur Charles Maulion, et le contact que j’ai eu était plutôt pas terrible.

 http://www.drotek.fr/shop/fr/
Ils ont peut être des bons tarifs, mais j’attends toujours une réponse à un mail depuis hier matin…
Ils sont à coté de Toulouse, à Villefranche de Lauragais. Apparemment c’est une start-up française dont le cœur de métier est la conception et le développement de systèmes embarqués…  pas la communication.

 

http://www.gulliver-modeles.fr/
09 51 72 94 48
courriel : contact@gulliver-modeles.fr
Les contacts que j’aieu avec eux étaient plutôt correct, voire sympa. J’ai d’ailleurs commandé mon Naza-M chez eux, livré en 2 jours, tout comme le iOSD mini.

 

Sur Lyon/Villeurbanne
http://amm-rc.com/shop/
0678456925 – 0967496195
courriel : contact@amm-rc.com
En semaine, Abel est ouvert de 14 h 00 à 20h00, et le samedi de 9h00 à 19h30. Il fait très peu de modélisme aérien, mais il a le mérite d’être sympa et pas loin (de chez moi).

Full Review

Catastrophe nationale vu d’un drone

Valparaiso est depuis plusieurs jour en proie à un incendie colossal. Valparaiso, c’est en Chili si vous ne suivez pas les informations, et cet incendie qui s’est déclenché samedi dernier a déjà ravagé 15 hectares d’eucalyptus, de pâturages et de buissons et se propageant à une vive allure.

Un dernier bilan fait état de 15 personnes décédées dans l’incendie qui a détruit 850 hectares, 2.000 habitations et fait quelque 8.000 sinistrés. Plusieurs quartiers de cette cité portuaire, classée au Patrimoine Mondial par l’Unesco, ont été dévastés. Skyfilms a tourné une vidéo sur la colline La Cruz, la plus touchée par l’incendie, à l’aide d’un drone hexacoptère.

Full Review

Drone : une première pour un groupe français

CommDePress

ECA, filiale de Groupe Gorgé, vient de conclure l’acquisition de 100% du capital d’Infotron.

La société Infotron est une société française spécialisée dans le développement et la commercialisation de drones à décollage vertical, de type hélicoptère.

INFOTRON est précurseur dans ce secteur d’activité et a conçu un drone à l’architecture unique, brevetée, permettant une stabilité et une efficacité en toutes conditions, cela lui a permis de devenir la société indépendante française la plus importante en termes de chiffre d’affaires réalisé dans le secteur des drones aériens professionnels.

La société est spécialisée sur les drones professionnels, pour des applications militaires ou civiles d’inspection, de détection et d’identification à l’aide de différents capteurs.

Les ambitions du Groupe sont claires : s’imposer comme un acteur leader sur le marché de la robotique mobile. Et c’est chose faite car elle est la première société au monde à disposer d’un portefeuille de robots mobiles évoluant dans tous les environnements (sous-marin, terrestre, naval et aérien).

 

 

Full Review

L’usage des drones en Espagne

La nouvelle passe pour le moment inaperçue en dehors de l’Espagne. Par contre, les radio-modélistes de la péninsule ibérique, eux, doivent bien l’avoir de travers. En effet, l’AESA (Agencia Estatal de Seguridad Aérea) a interdit l’usage des drones :

En España no está permitido el uso de drones para aplicaciones civiles (para uso militar existe una normativa que permite su operación exclusivamente en espacio aéreo segregado). Es decir, no está permitido, y nunca lo ha estado, el uso de aeronaves pilotadas por control remoto con fines comerciales o profesionales, para realizar actividades consideradas trabajos aéreos, como la fotogrametría, agricultura inteligente (detectar en una finca aquellas plantas específicas que necesitarían de una intervención, como riego, fumigación, para optimizar el cultivo), reportajes gráficos de todo tipo, inspección de líneas de alta tensión, ferroviarias, vigilancia de fronteras, detección de incendios forestales, reconocimiento de los lugares afectados por catástrofes naturales para dirigir las ayudas adecuadamente, etc.

Tout le monde (sauf les militaires) est touché, les pilotes amateurs, les professionnels du drone civil (prises de vues, surveillance, détection des incendies, aide à l’agriculture, etc… ).

AESA

L’AESA explique dans ce document que l’usage de drones civils n’a jamais été permis en Espagne par manque de législation adéquate. En effet, le législateur tolérait cet usage, mais depuis le 7 Avril, ce n’est plus le cas.

Rassurez-vous, il est toutefois possible de pratiquer le radio-modélisme en Espagne car les vols sont encore autorisés sur les terrains réservés au modélisme.

Pourquoi?
En Mars dernier a eu lieu un vol en immersion par une société de production vidéo. Ce vol s’est déroulé en plein cœur de Madrid, à une hauteur de 20 à 150 mètres, en frôlant les habitations, ce qui n’a pas plu aux autorités.

Full Review

Petit poisson mange grosse baleine

Nous aurons en France quatre opérateurs, mais dans d’autre pays d’Europe, les choses aussi changent, opérateurs, offres, et malheureusement, les emplois.

Voilà, depuis une semaine, SFR passe entre les mailles du filet de Bouygues et tombe dans l’escarcelle de Numericable.
Vivendi a donc choisi Numericable pour le rachat de l’opérateur SFR. Pour savoir comment réagira Bouygues, cliquez ici.

Le marché français reste ainsi  structuré autour de quatre opérateurs : Orange, Free, Bouygues, Numericable/SFR. Coïncidence du calendrier, une décision majeure pour le futur du marché de la téléphonie, à l’échelle européenne : le parlement européen a voté pour la fin du roaming, ces frais exorbitants facturés aux Européens hors de leur frontières, d’ici à fin 2015.

En Allemagne la guerre des opérateurs de téléphonie mobile aussi fait couler de l’encre. Quatre opérateurs, T-Mobile (filiale du géant Deutsche Telekom) qui détient un quart des parts de marché, Vodafone (22%), le petit dernier O2 (13%) et E-Plus (10%). Fin 2013, O2 a offert 8,4 milliards d’euros pour acquérir son concurrent E-Plus. De peur de voir les tarifs flambés, la Commission européenne s’est saisie du dossier et rendra sa décision d’ici au 14 mai.

En Grèce aussi ça bouge malgré ce qu’on pourrait penser.
Jusqu’en 1994, les télécommunications étaient le monopole de l’organisme public OTE (Organisme de Télécommunications de Grèce). La libération des fréquences a donné naissance 37 sociétés exploitant le réseau mobile, puis 28, puis 12, et maintenant 3 : l’opérateur historique COSMOTE, VODAFONE-Panafon et WIND Hellas.

Ces deux dernières on décider de mettre en commun leurs réseaux  de téléphonie de 2° et 3° génération. Quant à Vodafone, il se réservant le réseau 4G.

Chez nos voisins transalpins, quatre opérateurs se partagent le marché de la téléphonie mobile : TimVodafoneWind et 3Italia.

Tout comme chez nos voisins outre-manche, quatre opérateurs : EE, O2 UKVodafone UK et 3UK. Comme en France, il existe un certain nombre de MVNO : Virgin, Tesco Mobile et Talk Mobile.

Les offres aussi changeront, mais il est encore trop tôt pour tout le monde. Ce qui est sûr, c’est que les offres triple-play seront au coeur du débat.

Full Review

Crée ton FabLab, le jeu

Noémie Mouchet, Adeline Fraissange et Mélanie Magourou, 3 étudiantes en licence professionnelle des métiers de l’édition à l’IUT de La Roche-sur-Yon, ont conçu et réalisé le jeu à imprimer Crée ton FabLab pour faire découvrir les fab labs aux jeunes de 8-15 ans, notamment dans le cadre d’ateliers d’animation. Ce jeu est certes disponible depuis le 10 mars 2013, mais je le découvre que maintenant (vaut mieux tard que jamais).

Pour ce projet, elles ont créé le blog MEDIT moi un FabLab, un espace Web pour suivre et partager ce projet diffusé sous licence Creative Commons CC-BY-SA. Vous y trouverez les règles du jeu, des fiches, des tutoriels, le plateau, les cartes à imprimer,  les personnages et jetons, et même la boite de rangement pour jouer à ce jeu de plateau coopératif à imprimer. Une page Facebook existe aussi.

creetonfablab_FB

 Les joueurs ont un objectif commun à atteindre : regrouper les éléments indispensables au bon fonctionnement d’un FabLab (matériel et réputation) et ce dans le temps imparti par le contexte. Les joueurs ne jouent pas les uns contre les autres ; ils jouent en partenariat et doivent être solidaires. Tout le monde gagne ou tout le monde perd. Il existe une ou plusieurs possibilités d’entraide entre les participants : échanges, dons, construction d’une stratégie d’équipe selon la règle suivie. 

Afin de développer l’innovation technologique dans votre ville, la mairie propose de vous prêter un local afin de créer un FabLab, laboratoire de fabrication en tous genres ouvert à tous. 

Full Review

Un visage pour les victimes des drones

Khyber Pakhtunkhwa, une province au Nord-Ouest du Pakitan très ciblée par les attaques de drones, un champ, une affiche de 90 pieds par 60 (27m par 18), et le visage inexpressif d’un enfant. Cette affiche en vinyle est assez grand pour être repéré par les satellites.

aseen4adrone

C’est une installation réalisée par un collectif d’artistes engagés, en partenariat avec l’artiste JR ( dans le cadre de son mouvement artistique Inside Out), et pour l’association Reprieve/Foundation for Fundamental Rights, afin de sensibiliser les opérateurs de drones qui, régulièrement, font aussi des victimes civiles.

L’association espère ainsi changer le regard des pilotes : la plupart du temps leurs cibles donnent l’illusion, à l’image, d’un insecte écrasé (bug splats dans leur jargon).

Une campagne relayée sur les réseaux sociaux via le hashtag #NotABugSplat et sur un site dédié, qui en appelle à la sensibilité de ces pilotes, c’est pour quoi cette oeuvre d’art a été installée dans une région de tirs, afin qu’ils mesurent mieux toute la portée de leurs actes.

splat

Entre 400 et 900 civils ont été tués dans ces attaques au cours de la dernière décennie . Un expert de l’ONU a déclaré le mois dernier que l’utilisation de drones a baissé au Pakistan ces derniers mois , mais est à la hausse en Afghanistan et au Yémen.

crowd_with_poster

Full Review